Quels sont les aliments interdits pour votre chat ?

Alimentation

Votre chat est un membre à part entière de votre foyer… Que vous viviez en tête à tête avec lui ou bien que vous ayez une tribu avec enfants ! Vous pouvez donc être naturellement tenté.e de partager avec lui vos repas, en lui offrant vos restes de table. Gardez à l’esprit que certains aliments très communs dans l’alimentation humaine peuvent être toxiques pour votre matou et, dans certains cas, entraîner sa mort. Nous vous avons dressé un aperçu des aliments interdits pour les chats, ainsi que ceux qui sont déconseillés.

Chocolat

Vous l’avez sûrement entendu à maintes reprises : le chocolat est mortel pour les chiens. Mais il est tout aussi toxique pour les chats ! Le chocolat contient de la théobromine, de la famille des méthylxanthines. Elle serait considérée comme étant responsable des effets positifs du chocolat sur notre humeur (à nous humains). En revanche, chez le chat, elle a un effet toxique même a petite dose. Les signes cliniques provoqués sont : une température corporelle élevée, des vomissements et de la diarrhée, un rythme cardiaque anormal, des tremblements musculaires et une soif accrue. En règle générale, le chocolat noir a une concentration plus élevée en théobromine par rapport aux chocolats au lait et blancs. Heureusement, les chats sont bien souvent peu attirés par cette gourmandise, contrairement aux chiens…

Café, thé et maté

Dans la famille des méthylxanthines on trouve deux autres molécules que vous connaissez parfaitement : la caféine et la théine ! Si votre chat en lape, alors les symptômes sont similaires à ceux de l’ingestion de chocolat. Il est donc fortement déconseillé de laisser trainer chez soi les verres, les tasses ou les bols de boissons à base de caféine ou de théine (café, thé, thé glacé, boissons énergisantes…). Il en va de même pour le maté, la boisson sud-américaine, favorite du footballer Antoine Griezmann, notamment.

Alcool

N’importe quelle boisson alcoolisée (bière, whisky…) ou aliment contenant de l’alcool (tiramisu, baba au rhum, chocolat à la liqueur…) peut être dangereux pour votre félin. L’ingestion peut lui provoquer des difficultés respiratoires, des vomissements, de la diarrhée, une désorientation, des tremblements, jusqu’à entraîner sa mort… Si votre chat a lapé de l’alcool (même en petite quantité) n’hésitez pas à l’emmener immédiatement chez le vétérinaire. Vous l’aurez compris : après un apéritif ou un repas arrosé, il est fortement conseillé de ne pas laisser traîner les verres sur la table, même s’il ne reste que des fonds dedans ! Gardez à l’esprit qu’une même quantité n’a pas du tout le même effet pour un humain et pour un chat, qui pèse 10 à 20 fois moins que son maître…

Ail, oignon et certaines fleurs à bulbe

Cru ou cuit, l’ail et surtout l’oignon sont toxiques pour votre chat… Ils contiennent des éléments soufrés qui détruisent ses globules rouges. Cette intoxication est sournoise car les symptômes peuvent se manifester plusieurs jours après l’ingestion (vomissements, diarrhées, coloration foncée des urines…). Faites attention : les oignons sont plus présents qu’on ne le croit dans les plats cuisinés. Certaines plantes à bulbe (lys, muguet, narcisse…) sont extrêmement toxiques pour les chats, même s’il ne fait que les mâchonner ! Tenez hors de portée votre traditionnel joli pot de muguet du 1er mai…

Certaines viandes et poissons

Contrairement aux idées reçues, le thon en boîte de conserve n’est pas recommandable pour le chat ; mais pas seulement à cause de son taux de sel trop élevé ! C’est (aussi) à cause du taux de mercure important qu’on trouve dedans. Une nouvelle fois, une même quantité n’a pas du tout le même effet pour un humain et pour un chat, qui pèse 10 à 20 fois moins que son maître… Une trop forte exposition de votre Minou au mercure peut entraîner des problèmes rénaux, cérébraux et causer des malformations fœtales.

La viande de porc crue (chair à saucisse, côtelette…) peut transmettre le virus Aujeszky, transmissible à l’homme, avec des symptômes neurologiques proches de la rage. Attention également à la viande crue de volaille qui peut contenir des salmonelles. Veillez également à ne pas lui donner d’os cuits (avec la cuisson leur structure moléculaire est modifiée, les rendant très cassants). Un fragment peut plus facilement rester coincé dans sa gorge ou perforer son tube digestif. Les œufs, consommés crus, contiennent de l’avidine qui nuit à la métabolisation des nutriments consommés par votre compagnon de jeu.

raisin, aliments interdits pour votre chat, blog Jopy

Raisin

D’aspect inoffensif, les grains de raisin et les raisins secs peuvent rendre votre chat malade, même en petite quantité… Ils peuvent malheureusement conduire au développement rapide d’une insuffisance rénale. Dans les 12 heures qui suivent l’ingestion, des vomissements peuvent se produire. D’autres signes cliniques peuvent apparaître dans les 24 heures, comme la diarrhée, des douleurs abdominales et la perte d’appétit. Bien que certains chats ne présentent aucun symptôme après avoir ingéré du raisin, il est préférable de veiller au grain !

Certaines nourritures pour humain

Vous adorez les avocats ? Ne partagez pas votre guacamole avec votre chat : il ne doit pas en manger ! Les avocats contiennent de la persine, un acide gras toxique pour les matous car entraînant des troubles cardiaques. Les tomates et les aubergines sont particulièrement appréciées l’été mais elles contiennent de l’atropine à l’origine de troubles cardiaques chez votre fidèle compagnon. L’ingestion de rhubarbe par votre mistigri peut entraîner une salivation excessive, des tremblements, des troubles rénaux. D’autres aliments consommés par les humains ont des teneurs de composants trop importantes pour votre chat. C’est le cas des noix avec le phosphore. Enfin, les desserts comme les glaces, bonbons, viennoiseries, pâtisseries et autres aliments sucrés sont à éviter. En effet, leur ingestion provoque des pics de glycémie pour votre matou, pouvant entraînant un diabète. Notez que c’est également le cas pour la betterave qui est particulièrement sucrée !

Pépins de fruits

Les pépins contenus dans de nombreux fruits (pommes, poires…) contiennent du glycoside cyanogénique qui est un dérivé du cyanure et qui peut fortement intoxiquer votre chat. Il ne doit donc ni les ingérer ni les mâchonner. Les symptômes sont les suivants : vomissements, diarrhée et accélération du rythme cardiaque. Il en va de même pour les amandes présentes au cœur des noyaux de certains fruits (abricots, pêches…)

Certains aliments ne sont pas toxiques mais sont tout de même à éviter :

Lait

Difficile de se défaire du mythe du chat de la ferme qui lape son bol de lait ! Même si votre chat aime boire du lait, ce n’est pas nécessairement bon pour lui, une fois qu’il est sevré. En effet, ils ont généralement du mal à digérer le lactose, ce qui peut provoquer des maux d’estomac ou des diarrhées. La plupart des matous ne sont exposés au lactose (présent dans lait de leur mère) uniquement pendant les quelques semaines de l’allaitement. Ensuite, leur système digestif devient bien moins tolérant au lactose, pour la plupart d’entre eux. Il est donc recommandé de ne pas donner de lait ou de produits laitiers à son chat sevré. Qui n’a jamais été tenté de lui faire lécher l’opercule du yaourt ?

Nourriture pour chien

La nourriture pour chiens n’est pas toxique pour les chats. Par contre, votre chat a des besoins différents de ceux de votre chien. Les aliments pour chats doivent contenir une quantité importante de vitamine A, de taurine et de protéines ; qu’on retrouve à des niveaux plus faibles dans les aliments pour nos toutous. En effet, les chiens sont capables par exemple de produire de la taurine. Alors que les chats, sans une quantité suffisante de taurine, peuvent notamment développer des maladies liées au cœur et à la vue.

Vous l’aurez compris vous pouvez agir au quotidien sur la santé de votre mistigri. Tout d’abord, en rangeant systématiquement votre nourriture dans des placards hors de sa portée. Ensuite, en évitant de le laisser manger vos restes de table, même si cela part d’un bon sentiment… Donner des croquettes de qualité c’est apporter une nourriture complète avec les bonnes proportions de ce dont il a besoin, sans risquer de commettre d’imprudences. Surtout, si vous soupçonnez votre chat d’avoir goûté un aliment toxique, n’attendez pas pour l’emmener chez le vétérinaire !